Différences de comportements

 
 


Différences de comportements
 

Bien que l'on classe les carpes par catégories (communes, miroirs, cuirs, koïs, etc …) il existe dans une même catégorie différents types de poissons et plusieurs comportements dont l'origine est du soit à la race du poisson (l'origine), soit à sa morphologie (environnement).
 
Ainsi une carpe commune, c'est à dire dont le corps est entièrement recouvert d'écailles, née en pisciculture et grandissant dans un milieu protégé (étang, privé, etc.) n'aura certainement pas la même morphologie qu'un sujet ayant vu le jour en rivière à grand gabarit par exemple. La première sera de forme ronde et trapue avec une tête plutôt petite alors que la seconde aura un corps plus fuselé et une tête assez massive. Obligée de lutter chaque jour contre le courant.
 
De la même manière, ces deux poissons ne réagiront certainement pas de façon similaire face à un appât qui leur sera proposé. La première, habituée à se nourrir et à ingurgiter les aliments qui lui sont distribués et ayant à faire face à une concurrence alimentaire plutôt forte aura tendance à accepter toute nourriture bonne pour elle pour peu que celle-ci soit sufisement parfumée et riche en protéines.
 
La seconde ayant pour habitude de trier son alimentation en fonction de ses besoins vitaux en testant chaque particule aspirée et en recrachant tout ce qui ne lui est pas bénéfique, demandera un appât plus sophistiqué et plus proche de la nourriture naturelle présente dans son environnement. De la même manière, ces deux poissons n'auront la même réaction face à la piqûre de l'hameçon, ni la même façon de se battre. La lutte avec la première sera bien sûr à la fois lourde et puissante, mais somme toute assez "résignée". Il suffira au pêcheur de maintenir la pression et de l'empêcher de se réfugier dans les obstacles.
 
La lutte avec une carpe de rivière est sans commune mesure. Elle sera beaucoup plus intense et énergique, car le poisson va irrémédiablement se servir du courant pour s'en sortir et va longer les berges en essayant de se réfugier dans les racines ou dans les branches tombées des arbres. Il va opposer au pêcheur une défense désespérée, lui offrant des sensations extraordinaires qui dureront jusqu'à la dernière seconde. Comme on peut le voir d'après cet exemple, chaque type de carpe doit être abordée en fonction de critères différents liés soit à son environnement, soit à son origine, soit encore en rapport avec le biotope dans lequel elle évolue.



 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement